Terroir-Artisan - Loader

La cosmétique se fait bio…

08-10-2019

Terroir-Artisan - Produits dans la région
Terroir-Artisan - La cosmétique se fait bio…

Quand la cosmétique se fait bio…

Lorsque l’on pense bio, on pense agriculture et nourriture saine. Mais aussi, bon pour notre corps et naturel. Largement positionnée dans nos rayons, l’alimentation s’est déjà faite sa place.

Mais qu’en est-il de la cosmétique bio ?

Les produits bio, représentent à eux seuls près de 13% du marché de la cosmétique. Mais si les produits de beauté bio et naturels font de plus en plus parler d’eux, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver

La cosmétique bio, définition

Par définition, la cosmétique bio réunit des produits de beauté majoritairement composés d’ingrédients dits « bio » donc naturels, respectueux de l’environnement et non testés sur des animaux.

Alors que la cosmétique conventionnelle utilise des principes actifs chimiques, la cosmétique bio, elle, met l’accent sur les huiles végétales, les huiles essentielles, les cires naturelles excluant de sa composition toute matière synthétique agressive pour la peau et le corps ou polluante pour l’environnement.

Exit donc silicone, parabènes, parfums de synthèses et autres composantes néfastes !

La certification des cosmétiques bio

Quand un cosmétique est certifié bio par son étiquetage, il doit répondre à une charte rigoureuse homologuée par un organisme certificateur.

  • Qu’au moins 95% des ingrédients du produit soit naturels,
  • Que 95% minimum des végétaux utilisés soient issus de l’agriculture biologique,
  • Que 20% minimum de l’ensemble de la formule soit bio.

L’un des avantages principaux de l’homologation par un organisme certificateur bio est que celui-ci contrôle la chaîne du produit de sa conception à sa commercialisation. Néanmoins, certaines marques préfèrent ne pas être estampillées d’un quelconque label par soucis de se voir mis dans une case ou par problématique financière, car le coût de l’adhésion à un label bio est relativement élevé et les petites marques ne disposent pas toujours du budget suffisant.

Les labels de la cosmétique bio

Pour s’y retrouver dans la cosmétique bio, un arrêt sur les différents labels s’impose :

  • Le label ECO de la charte Cosmebio assure que le produit regroupe au moins 50 % d’ingrédients végétaux bio et 5 % sur le produit fini.
  • Le label BDIH vous garantit un produit naturel, mais pas forcément bio.
  • Le label Ecocert affirme que 95 % des ingrédients utilisés dans la composition sont d’origine naturelle. Enfin, en matière d’huiles essentielles, le logo Agriculture biologique (AB) assure qu’elles sont destinées à un usage en cosmétique bio tout en étant comestibles pour un usage interne.

Et les parfums bio dans tout ça ?

Dans un parfum classique, les différentes notes sont réalisées par des processus de synthèse qui « imitent » le parfum naturel d’une fleur mais qui créent aussi des senteurs inédites, qui n’existent pas dans la nature. Dans un parfum bio, au contraire, les essences utilisées sont totalement naturelles.

Il ne contient pas d’éthanol. La base éthylique est remplacée :

  • Soit par un alcool végétal biologique, issu de la fermentation de certaines céréales comme le blé ;
  • Soit par certaines huiles essentielles odorantes, connues pour leurs propriétés bactériostatiques, c’est-à-dire qui bloquent la prolifération de bactéries.

Les parfums de synthèse sont remplacés par des essences totalement naturelles comme le patchouli, le santal, la vanille ou le jasmin.

Un parfum bio ne contient pas de parabènes, de phtalates ou de silicones. Les conservateurs sont souvent eux-mêmes réalisés sur une base d’huiles essentielles.

L’équipe Terroir-Artisan,

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. L’alcool se savoure avec modération.

Votre panier