Terroir-Artisan - Loader

La région de Corse : culture et traditions

19-04-2021

Terroir-Artisan - La région de Corse : culture et traditions

La Corse est une région qui possède des particularités dans de nombreux domaines : histoire, géographie, culture, gastronomie. Les touristes du monde entier en font un lieu particulièrement prisé. Mais connaissez-vous bien ses particularités ? Voici un portrait de la région de Corse.

Présentation de la région de Corse

Quelques chiffres

Sa superficie de 8722 km² fait de la Corse la 3e plus grande île de l’ouest de la Méditerranée, après la Sardaigne et la Sicile. Avec environ 340.000 habitants, c’est la région française la moins peuplée (en métropole).

On dit souvent que la Corse est une montagne dans la mer : son point le plus haut se trouve en effet à 25 kilomètres de la côte… Elle possède 1000 kilomètres de côtes, composées de plages de sable ou rocheuses et de golfes.

L’un des attraits de la région de Corse réside dans la variété de ses paysages. L’île est montagneuse, son altitude moyenne est de 568 mètres. Une dizaine de sommets culminent à plus de 2000 mètres, dont les deux plus hauts sont le Monte Cinto à 2710 mètres d’altitude et le Monte Rotondo à 2625 mètres.

La région de Corse est aussi très boisée, avec près de 402.000 hectares de forêts. Elle contient par ailleurs de nombreux cours d’eau et lacs.

L’environnement de la région de Corse

L’environnement naturel de la Corse est plutôt bien préservé. L’île abrite plusieurs réserves naturelles, comme la réserve de Scandola. Celle-ci est d’ailleurs inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. La réserve naturelle des Bouches de Bonifacio est l’une des plus grandes de France et constitue la partie française d’un parc marin international.

Par ailleurs, le Parc Naturel Régional de Corse occupe près de 40% de la surface de l’île. La biodiversité y est remarquable, avec notamment de nombreuses espèces endémiques. On y trouve notamment des animaux tels que la truite corse ou le mouflon corse, la Sitelle corse (petit oiseau) ou encore le discoglosse (amphibien). Au niveau de la flore, on peut citer le Pin noir Laricio ou l’ail corse (ail cilié).

Patrimoine culturel

En plus de son environnement naturel et de ses paysages, l’architecture corse mérite d’être découverte. Elle est visible notamment dans de nombreux édifices religieux. À Corte, l’église San Giovanni Battista et son baptistère sont classés aux monuments historiques. Vous pouvez aussi voir quelques cathédrales remarquables de la période pisaine :  la cathédrale Sainte-Marie-de-l’Assomption à Lucciana ou l’église Saint-Michel (San Michele) à Murato. Le style baroque a caractérisé de nombreux édifices, comme la cathédrale d’Ajaccio ou celle de Cervione.

Les citadelles, tours et forts témoignent de l’architecture militaire que l’on trouve en Corse. Vous pouvez admirer les citadelles de Bastia, Calvi, Bonifacio… Par ailleurs, il faut aller voir les ponts génois de Corse, bâtis entre les 13e et 18e siècle. C’est le cas du pont de Spina Cavaddu, vers Sartène.

La langue corse

La culture corse est riche d’une longue histoire. L’une de ses composantes est la langue corse. Elle est issue d’un mélange de deux langues anciennes : d’une part le latin tardif, d’autre part le toscan de l’époque médiéval. La Corse est peut-être la région française où la pratique de la langue régionale est la plus importante.

On la retrouve notamment dans les chants et les polyphonies corses. Ils se transmettent entre générations depuis de très nombreuses années… Toute occasion peut donner lieu à des chants corses, comme les mariages. On retrouve plus les polyphonies lors des fêtes de villages.

La gastronomie corse

L’élevage de races locales

L’agriculture et l’élevage sont bien représentés en région de corse. La brebis corse notamment, race originaire de l’île, a fait un grand retour depuis une trentaine d’années. C’est une race ancienne et rustique, élevée en liberté. Elle est utilisée aussi bien pour son lait, sa viande ou sa laine. Le lait sert à fabriquer plusieurs fromages fermiers de Corse.

Par ailleurs, la chèvre corse a été officiellement reconnue en 2003 « race caprine corse ». Elle est endémique à la région de Corse. Les agriculteurs l’élèvent pour son lait mais aussi pour sa viande. En effet, les recettes de cabri représentent le plat de viande principal des repas de Noël en Corse ! Il existe une race de porc autochtone, le porcu nustrale. Il est élevé en semi-liberté et se nourrit de glands, châtaignes, racines, insectes, vers…

Les fromages

L’un de ces fromages les plus connus est le brocciu. Deux appellations le protègent, une AOC et une AOP. Les Corses considèrent le brocciu comme leur fromage national !

S’il est très bon consommé nature, on peut l’utiliser dans certains plats typiques de Corse, comme l’imbrucciata. Il s’agit d’un dessert dont les ingrédients sont la pâte brisée, le brocciu, du sucre, des œufs et du zeste de citron. Un autre gâteau lui ressemble et est également une grande spécialité de Corse : le Fiadone. On le trouve beaucoup du côté de la ville de Bastia, alors que l’imbrucciata serait plutôt ajaccien… Le brocciu entre aussi dans la composition de beignets sucrés (manfarone) et des falculelle (dessert de la région de Corte).

D’autre part, le brocciu est un ingrédient important de nombreux plats salés de l’île. On le trouve par exemple dans des légumes farcis, dans les cannelloni, ou encore dans les sturzapreti. Le nom de ce dernier plat signifie « étouffe prêtre » ou « étouffe curé » ! Ce sont des sortes de boulettes composées d’épinards ou de blettes, de pommes de terre, du fameux brocciu et de sauce tomate.

Mais il n’y a pas que le brocciu en Corse ! Vous découvrirez d’autres fromages comme le Bastilicacciu, la tome corse, le Niolo ou Niulincu, le Calinzanincu, le Venaco (ou Venachese) ou le Sartinesu.

Les autres spécialités de la région de Corse

La gastronomie corse contient également d’autres produits du terroir. On peut notamment citer la culture des oliviers pour la production d’huile d’olive corse. Mais il existe aussi une culture de la vigne, de la châtaigne et d’agrumes. D’autre part, des pratiques anciennes perdurent, comme l’élevage d’huîtres (ostréiculture) et de moules (mytiliculture).

La charcuterie corse est également très réputée. Quelques produits de charcuterie typiques de Corse : la coppa, le lonzu (à partir de filets), le figatellu (saucisse sèche). Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les saucissons d’âne ne font pas partie de la gastronomie traditionnelle corse

Voici d’autres spécialités culinaires corses à découvrir : sardines à la bastiaise, civets de sanglier, canistrelli (biscuits secs sucrés), oliose (biscuits à l’huile d’olive). Plusieurs plats sont réalisés à base de farine de châtaigne : pulenda (polenta), nicci (crêpes), tourtes.

Parmi les boissons corses, le vin de Corse est une AOC, il regroupe l’ensemble du vignoble corse. Il produit aussi bien des vins rouges que blancs ou rosés. De plus, la Brasserie Pietra produit de la bière corse à la châtaigne !

L’artisanat de la région de Corse

Si l’artisanat traditionnel corse a longtemps été en perte de vitesse, un renouveau a vu le jour depuis quelques dizaines d’années. Les artisans corses savent allier la qualité de la matière première, l’excellence de leur savoir-faire et la créativité. On recense environ 200 personnes exerçant dans l’artisanat d’art en Corse. Si la majorité est localisée aux environs d’Ajaccio et en Balagne, vous pourrez en découvrir lors de vos promenades dans les petits villages…

Ils excellent principalement dans le travail de la terre, la céramique, le bois et le métal (ferronnerie et coutellerie). Ils travaillent le bois d’aulne, de bruyère, de hêtre ou d’olivier pour fabriquer des jouets, des pipes, des jeux de société, des stylos ou encore des objets pour l’art de la table. Les bois de châtaignier et de chêne sont utilisés pour réaliser des meubles et notamment des coffres.

L’un des objets les plus représentatifs de l’artisanat local est le couteau corse. Celui qui est sans doute le plus authentique est le couteau de berger corse ou « curnicciolu ». Le manche est courbé, soit en bois local soit en corne (chèvre, bléier, bouc).

De plus, la céramique d’art est également un savoir-faire ancien de Corse : terre cuite, grès, faïence colorée… Vous la trouvez aussi bien dans des objets du quotidien (pots, pichets…) que dans des objets décoratifs.

L’équipe Terroir-Artisan, Nadine

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. L’alcool se savoure avec modération.

Votre panier