Terroir-Artisan - Loader

Quels avantages à acheter ses légumes en circuit court ?

09-06-2023

Terroir-Artisan - Produits dans la région
Terroir-Artisan - Quels avantages à acheter ses légumes en circuit court ?

Le réchauffement climatique ainsi que la stabilité économique des maraîchers sont des enjeux connus de tous désormais. Tant pour préserver la planète que pour assurer la survie de nos producteurs, il devient urgent de s’approvisionner directement à la source. Acheter ses légumes en circuit court peut se traduire par un cercle vertueux, au sein duquel consommateur, environnement et producteur s’y retrouvent.
Alors, envie d’en savoir plus sur les avantages à acheter ses légumes en circuit court ? C’est par ici, dans ce nouvel article de Terroir-Artisan.

Acheter en circuit court : définition

Avant d’aller plus loin, il est indispensable de savoir ce qu’est l’achat en circuit court et de comprendre comment il se traduit.
Acheter en circuit court consiste à s’approvisionner directement auprès des producteurs, des maraîchers, des agriculteurs. Il n’y a là aucun intermédiaire. Les producteurs vendent leurs produits à un prix qui permet d’assurer leur pérennité. Aucun intermédiaire ne négocie le prix, ne met de pression sur le producteur en question pour obtenir des marchandises à moindre coût…

En vendant ses produits en circuit court, le producteur se libère de cette pression inhérente à l’ère industrielle, à la sur-production et à la recherche de profit (à tout prix). Le maraîcher – dans notre cas de figure – qui commercialise ses produits en circuit court peut se défaire de ses partenariats avec de gros acteurs de l’alimentation pour vendre ses produits aux consommateurs au juste prix.

Légumes en circuit court : pour réduire notre bilan carbone

Nous vous le disions en introduction : acheter ses légumes en circuit court permet de ménager notre planète. Mais de quelle manière ? Vous demandez-vous peut-être. Prenons l’exemple d’une banale salade, qui finit par atterrir dans votre supermarché. Il n’y a que peu de chances qu’elle ait été produite par le maraîcher du coin.

Nombreux sont les légumes que nous achetons à être produits à l’étranger. Les gros acteurs du secteur de l’alimentation les achètent notamment à des milliers de kilomètres de chez nous, pour leur prix avantageux. La salade en question est ensuite chargée dans un camion, avant de parcourir les milliers de kilomètres dont nous vous parlions et d’arriver dans le supermarché du coin. Alors même si on va faire ses courses à pied, notre fameuse salade aura préalablement fait exploser notre bilan carbone.

À l’inverse, acheter ses légumes en circuit court auprès du maraîcher du coin permet de limiter ce bilan carbone, et, de facto, de ménager dame Nature.

Légumes en circuit court : s’assurer de la qualité de ses produits

Nous ne savons que peu de choses sur les légumes que nous achetons en supermarché. Si leur provenance est généralement affichée, nous ne savons pas avec quels produits ils ont été traités, pendant combien de temps… Nous n’avons pas, non plus, connaissance de l’identité du producteur. Là encore, acheter ses légumes en circuit court permet de répondre à ses questionnements et de soulever les doutes relatifs à la qualité des produits en question, si doute il y a.

En effet, les maraîchers, sont, la majeure partie du temps, heureux d’expliquer comment ils procèdent, de dévoiler les conditions dans lesquelles poussent leurs légumes. En allant chercher leurs produits à la source, les consommateurs que vous êtes accéderont à de précieuses informations qui leur permettront d’évaluer la qualité de ce qu’ils mangent. Un aspect non-négligeable, n’est-ce pas ?

Légumes en circuit court : pour assurer la pérennité des producteurs locaux

Nous avons évoqué cet aspect en préambule. Les intermédiaires et les supermarchés avec lesquels de nombreux maraîchers travaillent imposent des conditions drastiques en termes de prix à leurs partenaires locaux. Difficile pour les producteurs de s’en sortir sans cultiver en masse et rogner sur leur bien-être professionnel.
Vous l’aurez compris, acheter ses légumes en circuit court, c’est soutenir ses producteurs locaux et les aider à vivre convenablement de leur métier.

Par ailleurs, s’approvisionner directement auprès de son maraîcher est également une façon – non-négligeable – de soutenir l’économie locale, et tout particulièrement celle des territoires ruraux, qui tendent à être désertés au profit des zones urbaines.

Comment acheter des légumes en circuit court ?

Vouloir acheter en circuit court, c’est très bien, mais encore faut-il savoir où se rendre ! En effet, tous les maraîchers ne disposent pas d’un local sur le lieu de production. Alors, comment faire ?

09

En ligne. Les producteurs sont de plus en plus nombreux à disposer d’un site internet. Sur celui-ci, le consommateur peut prendre connaissance des moyens mis à sa disposition pour se procurer les légumes du maraîcher en question. S’il offre la possibilité aux consommateurs de faire leurs emplettes sur le site de production, l’information sera généralement communiquée sur le site internet. Parfois même, les producteurs offrent la possibilité au consommateur d’acheter ses produits en ligne. Pratique !
Par ailleurs, les consommateurs peuvent également acheter des produits en circuit-court sur des plates-formes telles que Terroir-Artisan, qui mettent consommateur et producteur en lien direct.

Les Amaps. Les Associations pour le maintien de l’agriculture paysanne se multiplient, notamment en zone urbaine. Le concept : une fois par semaine – de manière générale – les producteurs se rejoignent à un endroit prédéterminé. Les consommateurs – qui sont liés au producteur par un contrat – viennent chercher leur commande.

Ce contrat est établi pour une période déterminée : il peut s’agir d’une saison, d’une année, de plusieurs mois… Le consommateur peut payer sa commande en une seule fois, en plusieurs… Tout dépend des conditions mentionnées au contrat.
Ce fonctionnement assure au producteur une certaine sécurité financière en lui permettant de se projeter à moyen terme. Ajoutez à cela que le consommateur fait souvent des économies : il se rend bien moins souvent en grande surface et achète des produits de bien meilleure qualité, moins cher.

Les magasins bio. Ces supermarchés travaillent – pour beaucoup – avec des maraîchers locaux. Ce qui minimise le bilan carbone des produits. Cela permet au consommateur de trouver facilement des produits de qualité. Néanmoins, il faut garder en tête que le magasin demeure un intermédiaire. Si le circuit demeure relativement court, il sera toujours mieux de se procurer ses produits directement à la source. Tant pour soutenir le maraîcher que pour se procurer ses produits moins cher.

Puis, disons-le… Les légumes en circuit court sont bien plus savoureux (à tout point de vue) !

L’équipe Terroir-Artisan, Chloé

Votre panier