Terroir-Artisan - Loader

La région Île-de-France

24-02-2021

Terroir-Artisan - La région Île-de-France

La région Île-de-France est la première région économique française. Première destination touristique mondiale, elle possède un patrimoine culturel, architectural, artistique et gastronomique considérable. Découvrez les spécificités régionales et artisanales de l’Île-de-France.

La région Île-de-France en chiffres

La région Île-de-France est la plus peuplée et la plus dense du pays. En effet, sa population représente 18,8% de le population française (métropole). En revanche, sa superficie ne constitue que 2,2% de celle de la France. Au total, plus de 12,2 millions de personnes habitent la région, essentiellement dans l’agglomération parisienne.

Huit départements la composent, dont la ville de Paris qui en représente un à elle seule. La « petite couronne » comprend 3 départements limitrophes de Paris : Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne. La « grande couronne » comprend 4 départements situés à la périphérie de la région : Seine-et-Marne, Val-d’Oise, Yvelines et Essonne.

La région est traversée par la Seine, l’un des fleuves majeurs français. Les deux autres cours d’eau principaux d’Île-de-France sont la Marne et l’Oise. En dehors des grandes zones urbaines, la région francilienne possède d’importants territoires forestiers. Il faut savoir que les bois ou les terres agricoles constituent près des trois-quarts de la surface régionale. Les bassins de biodiversité y sont bien présents : Vexin, forêt de Rambouillet… 80% des espaces de la région sont naturels et ruraux.

C’est le département de la Seine-et-Marne qui consacre le plus de ses terres à l’agriculture (58%), avec notamment le blé. D’ailleurs, les céréales sont très présentes dans la région avec, en plus du blé, l’orge et le maïs. C’est aussi la première région française pour la production de farine.

Le nom Île-de-France serait apparu pour la première fois en 1387, à la place de « Pays de France ». Son origine reste incertaine. Mais l’explication la plus probable serait sa localisation originelle : bande terre entourée par le fleuve Seine et les rivières Marne et Oise.

Le patrimoine culturel de la région Île-de-France

Par sa superficie, son histoire et la variété de ses territoires, le patrimoine culturel de la région Île-de-France est très riche. Il est d’ailleurs difficile de faire un choix tellement les lieux à découvrir sont nombreux ! L’architecture de nombreux monuments témoignent des différentes époques, qui nous ont laissés quelques merveilles. L’architecture gothique du Moyen-Âge est très présente, avec notamment l’un des monuments les plus visités au monde jusqu’en 2019 : la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Elle est aussi représentée par la basilique Saint-Denis, le château de Vincennes, la Conciergerie ou la Sainte-Chapelle.

De nombreux édifices très connus nous permettent d’admirer d’autres styles architecturaux : Arc de triomphe, château de Versailles, de Fontainebleau, le Sacré-Cœur. Pour les amateurs d’architecture plus contemporaine, la Bibliothèque Nationale de France, la Tour Montparnasse ou le Centre Georges Pompidou les raviront. Sans oublier le symbole de la ville de Paris et parfois de la France, la Tour Eiffel…

Certains des jardins d’Île-de France figurent parmi les plus beaux de France. C’est par exemple le cas des jardins du château de Vaux-le-Vicomte en Seine-et-Marne ou du château de Breteuil dans les Yvelines. Il faut souligner que quatre sites franciliens sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il s’agit des Rives de la Seine de Paris, de la ville médiévale de Provins (77), du Château de Versailles et du Château de Fontainebleau.

La région compte environ 4000 monuments historiques classés et inscrits ainsi que plus de 140 musées.

Les produits régionaux

Les produits d’origine animale

De nombreuses spécialités régionales existent en Île-de-France. Tout d’abord les produits laitiers et fromages sont largement présents. Parmi eux, figure le brie, qui se décline en plusieurs variétés en fonction du lieu d’origine. Le brie de Meaux est l’un des plus connus, en France comme à l’international. Il bénéficie d’un Appellation d’Origine Contrôlée -AOC) depuis 1980. Le brie est fabriqué au lait crû de vache. Il aurait été désigné « roi des fromages » par l’homme d’Etat Talleyrand en 1815. On peut également citer le brie de Melun (AOC), que certains considèrent comme l’ancêtre de tous les bries. Mais il existe aussi le brie de Provins, celui de Montereau, de Nangis…

En plus du brie, il existe bien d’autres fromages en région Île-de-France. Le Coulommiers est l’un des fromages français les plus appréciés, il se rapproche du brie. D’ailleurs, la ville de Coulommiers (Seine-et-Marne) était déjà réputée au Moyen-Âge pour sa production fromagère.

Les produits de boucherie et de charcuterie d’Île-de-France ne sont pas très nombreux mais de qualité. La race ovine Île-de-France existe depuis 1840. Elle a pris son nom actuel en 1922 après avoir eu plusieurs autres appellations. Elle est surtout réputée pour la production d’agneaux. Quant à la poule gâtinaise, c’est une volaille rustique et ancienne, issue d’une région naturelle nommée le Gâtinais.

La poule de Houdan est aussi une race ancienne de volaille, apparue dès le 14e siècle. Elle est originaire de la ville de Houdan dans les Yvelines. Cette commune nous a fourni une autre spécialité, charcutière cette fois, le pâté de Houdan. Mais c’est la volaille qui constitue le principal ingrédient de ce pâté en croûte !

Boulangerie et pâtisserie

D’autre part, certains produits de boulangerie et pâtisserie de la région Île-de-France sont traditionnels et participent à l’image de Paris à l’étranger. Le croissant et la baguette, même s’ils existent sur l’ensemble du territoire, sont toujours associés à la capitale dans l’imaginaire collectif. Et tout le monde connait le fameux gâteau Paris-Brest ! A base de pâte à choux, il fut créé en l’honneur de la course cycliste Paris-Brest-Paris. La ville de Nanterre dans les Hauts-de-Seine a donné naissance à la brioche de Nanterre. De format rectangulaire, elle est devenue une brioche traditionnelle. Quant au Saint-Honoré, c’est un pâtissier parisien qui  l’aurait conçu en 1840. Il lui donna le nom de la rue où il était établi, la rue Saint-Honoré. De plus, ce saint est également le patron des boulangers.

Pour les gourmands, le sucre d’orge des religieuses de Moret est considéré comme l’une des plus anciennes confiseries de France. Sa création remonterait à la fondation du couvent des bénédictines de Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne) en 1638.

Les autres produits régionaux

Le rayon fruits et légumes de la région Île-de-France n’a pas à rougir ! Un certain nombre de variétés méritent d’être dégustées. Commençons par les champignons de Paris. Leur apparition daterait de l’époque de Louis XIV à Versailles. Sous Napoléon III, ils étaient cultivés à Paris dans les catacombes ainsi que dans des carrières parisiennes. Puis, avec la construction du métro, leur production a été délocalisée en Anjou.

Parmi les autres produits : l’asperge blanche d’Argenteuil, le pissenlit de Montmagny, le haricot d’Arpajon ou encore le petit pois de Clamart (même si ces deux derniers ne sont plus cultivés sur leur lieu d’origine). Par ailleurs, sachez que la région Île-de-France est la première région française productrice de persil ! Et pour assaisonner tous ces beaux produits, pourquoi ne pas utiliser la moutarde de Meaux ? Les chanoines de la ville la produisaient jusqu’au 18e siècle, puis ont légué leur secret de fabrication à d’autres moutardiers.

L’artisanat d’art en région Île-de-France

Les métiers d’art en Île-de-France représentent une longue tradition. Les 18e et 19e siècles ont représenté une époque phare pour l’artisanat d’art en région francilienne. Ils sont présents dans de nombreux secteurs : architecture, mode, joaillerie… Ainsi, les petits artisans comme les structures plus importantes participent au développement économique et culturel régional. Leur savoir-faire se transmet de génération en génération et attire encore aujourd’hui beaucoup d’apprentis. Près de 5000 entreprises artisanales d’art sont installées en Île-de-France.

La ville de Paris est considérée comme la capitale mondiale du luxe et de la mode. Des ateliers reconnus mondialement permettent de continuer à faire vivre des emplois dans les métiers d’art.

Les métiers d’art

A Sèvres dans les Hauts-de-Seine, la Manufacture de porcelaine existe depuis le 18e siècle. Elle est associée au Musée national de céramique. Aujourd’hui encore elle utilise des techniques artisanales pour fabriquer des objets de céramique d’art. Quant à la  elle est spécialisée dans le tissage et la confection de tapisseries depuis le 17e siècle. Située à Paris, ses ateliers possèdent 15 métiers à tisser. Rattachée aux Gobelins, la Manufacture de la Savonnerie œuvre dans le tissage de tapis de velours. Avec des techniques traditionnelles, elle réalise maintenant des créations contemporaines.

Les métiers d’art de la région parisienne concernent aussi beaucoup de métiers liés à l’univers du spectacle. L’Opéra de Paris ou la Comédie Française par exemple font appel à eux. Costumier, fabricant de décors, de masques, d’accessoires, perruquier, en sont les dignes représentants. D’autre part, l’orfèvrerie est également très associée à la région Île-de-France. De grandes maisons sont encore en activité et exportent à l’international : Christofle, Puiforcat ou encore Odiot. La maroquinerie française est également connue mondialement. Beaucoup de grands maroquiniers ont été créés à Paris. C’est notamment le cas de Hermès, Fauré le Page, Goyard ou Létrange.

L’équipe Terroir-Artisan, Nadine

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. L’alcool se savoure avec modération.

Votre panier