Terroir-Artisan - Loader

L’histoire de la truite fumée

03-12-2020

Terroir-Artisan - L’histoire de la truite fumée

La truite fumée : un produit français par excellence

Mets de référence, produit continuellement revisité, la truite fumée ravie les papilles des Français depuis le XIIIe. Aujourd’hui, la France se révèle être le premier producteur mondial de truites. Qui plus est, les filières d’élevage de truites fumées se multiplient dans l’Hexagone, plus particulièrement en Bretagne, dans les Pyrénées et en Aquitaine. À l’approche des fêtes, nombreux sont les amoureux de poissons, et à choisir de servir, de la truite fumée à leurs convives.
Mais le goût n’est pas la seule et unique raison d’opter pour la truite fumée. Alors, quelles sont-elles ?
Réponse à cette question dans ce nouvel article de terroir-artisan.

La truite fumée, un produit local

Nous vous le disions : se tourner vers la truite fumée est un choix responsable. Les filières françaises sont nombreuses et se voient imposées des réglementations strictes. Des réglementations mises en place pour garantir un produit de qualité au consommateur, mais aussi un poisson élevé dans des conditions saines. Les poissons sont nourris avec une alimentation entièrement issue de l’agriculture biologique. Qui plus est, la qualité de l’eau est passée à la loupe. Seul inconvénient notable de la truite : la chair de l’animal absorbe les colorants. Couleur sur laquelle de nombreux consommateurs se basent pour apprécier, à tort, la qualité du produit. Lors de ce choix, d’autant plus crucial pour les repas de fin d’année, il est hautement recommandé de se procurer un produit jamais congelé. Cette information est mentionnée sur les emballages et permet aux gourmets que vous êtes d’acheter un poisson qui a conservé toutes ses saveurs.

La truite fumée : comment la préparer ?

Pour celles et ceux pour qui cuisiner n’est pas leur tasse de thé, sachez que les poissonniers proposent à la vente des truites déjà préparées. Un gage de qualité et un gain de temps.

À l’inverse, si vous avez pour vœux de mettre vos talents de cuisinier en œuvre, il faudra commencer par fumer les filets. Un processus qui peut se faire aussi bien à chaud qu’à froid. La première étape, connue sous le terme de saumurage, consiste à parsemer le poisson de sel, mais aussi de sucre. Une fois le saumurage terminé, le moment sera venu de placer les filets au réfrigérateur quatre heures d’affilée.
Ce laps de temps écoulé, il sera temps de rincer le poisson pour enlever la saumure avant de le sécher grâce à du papier absorbant pendant une heure.
Vient, enfin, le moment du séchage. Les cuisiniers peuvent, au choix, fumer leurs filets dans un fumoir ou les cuire au feu de bûches après les avoir embrochés.

L’équipe Terroir-Artisan,

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. L’alcool se savoure avec modération.

Votre panier