Terroir-Artisan - Loader

Zoom sur la production du miel en France

12-08-2022

Terroir-Artisan - Produits dans la région
Terroir-Artisan - Zoom sur la production du miel en France

La consommation de miel en France explose d’année en année. C’est normal : les Français ne peuvent pas se passer des produits de la ruche, à tel point que la demande dépasse l’offre. Face aux nombreuses difficultés liées aux aléas climatiques et à une concurrence étrangère croissante, la production du miel en France connaît depuis quelque temps des périodes d’incertitude. Nous faisons le point dans cet article.

La production de miel en France d’hier à aujourd’hui

Pour avoir une idée de l’importance du marché du miel, il est bon de rappeler que la production mondiale est d’environ 2 millions de tonnes. La production de miel en France varie d’une année à l’autre. Si la consommation de miel croît tous les ans sur le territoire national, la production subit quant à elle l’effet inverse. En chiffres, ce sont 20 000 tonnes de miel qui sont récoltées alors que nous en consommons plus de 40 000 tonnes par an soit 600 g par habitant, ce qui représente un déficit de 50 %.

Ce n’est pas sans précédent puisque la chute de la production française de miel date de 20 ans. Le sujet est sensible, tant la quantité de miel produite est liée à la météo.

Avant le déclin, dans les années 90, le pays produisait plus de 30 000 tonnes de miel. En 2010, le taux de production s’élevait à 18 330 tonnes et en 2014 : 11 100 tonnes.

En 2015 et 2018, la production connaît une hausse notable pour atteindre le chiffre de 27 736 tonnes, grâce aux conditions climatiques favorables. La production 2019 est en forte baisse par rapport à l’année 2018 du fait des chaleurs intenses (deux épisodes caniculaires) et des pluies abondantes lors du printemps accompagnées de fortes gelées, qui ont déstabilisé l’écosystème des colonies d’abeilles. Ces dernières se sont trouvées sans fleurs ni miellées en quantités suffisantes pour nourrir l’ensemble de la ruche, créant un déséquilibre dramatique. En 2020, l’Observatoire du miel et de la gelée royale enregistre une production record de 31 791 tonnes.

Les climats imprévisibles ont donc un impact clair sur la disponibilité du miel français. Face au facteur d’instabilité dans la production de miel observée ces années passées, la France a été contrainte de s’aider de l’importation pour répondre à la demande et rééquilibrer ainsi la balance commerciale.

L’importation de miel en France

La France importe en moyenne 35 000 tonnes de miel de plusieurs pays dont l’Ukraine, l’Espagne ainsi que l’Allemagne, l’Argentine et la Chine.

Néanmoins, l’importation du miel en France n’est pas sans risque. Certains produits d’entrée de gamme sont frauduleux, car additionnés de sirop sucré. D’après la direction générale de la consommation et des fraudes, 42 % des miels les moins chers, inférieurs à 5 € ne sont pas conformes à la réglementation. Heureusement, depuis le 1er septembre 2019, les étiquettes d’un produit provenant d’un mélange de miels vendu en France devront indiquer l’ensemble des pays d’origine, selon un amendement du gouvernement de la Loi agriculture et Alimentation.

Nous consommons bien plus de miel que nos abeilles nationales n’en produisent, or le marché d’importation est loin d’être à 100 % issu des insectes mellifères « bio » ou sans pesticides.

Si on en est là aujourd’hui, c’est, selon les professionnels de l’apiculture, dû à une exploitation insuffisante de la filière locale. Puisque bien que l’on dispose d’un grand choix de produits, la production ne parvient pas à répondre à la demande.

Nos apiculteurs seraient environ 2000 pour 800 000 ruches. Alors, ne serait-il pas temps de prioriser le miel local ?

Faire confiance aux petits producteurs locaux est une garantie de traçabilité et de qualité.

Éviter les mélanges de miels, regarder les étiquettes pour s’assurer de l’origine du nectar et ne pas consommer des sucres de glucoses ajoutés. La vente directe est plus que jamais une question de bon sens sans oublier qu’un apiculteur ne produit que 3 à 5 miels différents.

Heureusement, les mentalités et les habitudes changent. Les Français sont de plus en plus conscients de l’importance du savoir-faire français, de consommer local de manière générale. Et la consommation du miel de France coule de source.

L’équipe Terroir-Artisan, Frédéric C.

Votre panier