Terroir-Artisan - Loader

L’histoire de la broderie traditionnelle en France

25-02-2022

Terroir-Artisan - L’histoire de la broderie traditionnelle en France

Si vous aimez les beaux objets, notamment en matière de mode et de décoration d’intérieur, vous ne pourrez qu’être sensibles à la broderie ! Cet art existe depuis quelques milliers d’années… Même si le métier a évolué avec les techniques modernes, il reste utilisé de manière traditionnelle par certains artisans. Découvrez l’histoire de la broderie traditionnelle en France.

Qu’est-ce que la broderie ?

La broderie consiste à décorer un tissu avec des motifs (plats ou en relief), réalisés avec du fil qui peut être de matière variée : coton, soie, laine, lin. Ces motifs peuvent aussi inclure d’autres matériaux de décoration que le fil, tels que des perles, des pierres précieuses ou des paillettes.

Les tissus brodés sont destinés à différents usages : vêtements, accessoires de mode, linge de maison (draps, serviettes, mouchoirs), décoration d’ameublement ou d’intérieur.

La broderie est une discipline comprenant plusieurs techniques comme le point de croix ou le point de Beauvais (au crochet). On trouve aussi la broderie en relief, la broderie au ruban, la broderie sur tulle, la broderie au fil d’or.

Aujourd’hui, on peut classer la broderie dans trois catégories. La première est la broderie à la main, celle que l’on pratiquait autrefois et qui persiste encore dans le secteur de la haute couture et du luxe. Les artisans brodeurs ou brodeuses se servent alors d’une aiguille à coudre ou d’un crochet. La deuxième catégorie est la broderie semi-mécanique, réalisée avec une machine à broder. Enfin, la troisième est la broderie mécanique utilisant des machines industrielles.

L’origine de la broderie traditionnelle en France

La broderie décorative existait déjà à l’époque des Romains, qui l’importèrent en France. Ensuite, cet art se développa dans les couvents où les moines le pratiquaient. Au 16e siècle, c’est Catherine de Médicis qui fit connaître l’art de la broderie à la Cour, elle-même étant, dit-on, plutôt douée… Puis, sous le règne de Louis XIV, le commerce du luxe se développe et avec lui celui des tissus brodés. L’activité subit un coup d’arrêt au moment de la Révolution Française puis reprend son essor dans la seconde moitié du 19e siècle.

Par ailleurs, plusieurs musées en France sont consacrés à la broderie traditionnelle en France, retraçant en particulier l’histoire et l’importance de ce métier d’art dans certaines régions. Le département du Nord dans les Hauts-de-France possède le Musée des Dentelles et Broderies de Caudry. La ville de Caudry est surnommée la « cité de la dentelle ». En effet, cette activité a permis à la commune de se développer dès le 19e siècle. Le musée se trouve dans une ancienne fabrique, bâtiment qui date de 1898.

Dans le Grand-Est, le Château de Lunéville (54) accueille le Conservatoire des Broderies de Lunéville. La broderie fait partie du patrimoine de Lunéville, avec une activité qui s’étend sur plus de 200 ans. L’une de ses caractéristiques est l’utilisation du crochet de Lunéville, qui a fait la renommée de la broderie d’art locale. Ce crochet permet de réaliser le Point de Lunéville, qui fit son apparition en 1810. À la fin du 18e siècle, on mit au point à Lunéville la « broderie perlée et pailletée », avec la pose de perles et de paillettes au crochet.

Toujours dans l’Est de la France, vous trouverez le Musée de la broderie de Fontenoy-le-Château, dans le département des Vosges. Cette localité fut en effet un lieu très important de la broderie traditionnelle en France, surtout à partir de 1850. Il s’agissait essentiellement de ce que l’on appelait la « broderie blanche », qui était une broderie de luxe que les aristocrates du monde entier appréciaient particulièrement.

N’hésitez pas non plus à visiter le Musée des Grenadières dans la Loire, à Cervières. Il s’agit d’un atelier-musée de la broderie au fil d’or.

La renommée de la broderie française

L’une des broderies françaises les plus célèbres est la Tapisserie de Bayeux. Car il s’agit bien d’une broderie ! Réalisée au 11e siècle, on parlait alors de « tapisserie aux points d’aiguille ». L’œuvre se compose d’une toile de lin brodée à l’aiguille avec des fils de laine d’une dizaine de couleurs. Vous pouvez l’admirer au Musée de la Tapisserie de Bayeux dans la ville du même nom en Normandie.

Certains brodeurs français sont renommés à l’international, comme François Lesage qui a collaboré avec de grandes maisons de haute couture et a même ouvert une école en 1992. Un autre grand brodeur français est breton, c’est Pascal Jaouen. Il a d’ailleurs contribué à relancer la broderie bretonne avec notamment la création d’une école de broderie en 1995 à Quimper. Certains élèves se préparent à devenir à leur tour des brodeurs professionnels.

Aujourd’hui il existe encore des artisans de broderie traditionnelle en France qui perpétuent ce savoir-faire tout en le modernisant. D’autres brodeurs professionnels utilisent des machines de plus en plus évoluées comme les brodeuses numériques.

L’équipe Terroir-Artisan, Nadine

Votre panier